Théâtrorama

Festival Mimos, J-10

La 36ème édition du Mimos n’est pas un effet optique et pourtant l’illusion sera au cœur du thème de cette semaine du plus grand festival des arts du mime et du geste d’Europe. Pendant six jours, Périgueux joue avec l’imaginaire pour flouter les frontières entre le réel et le virtuel. Les apparences sont trompeuses, mais les artistes du In et du Off sont bien là pour ouvrir le champ des possibles et mettre nos perceptions sens dessus dessous.

Mimos, mime et métamorphose à Périgueux
Bernard Maciel – Les Couleurs de la nuit – DR

La magie est dans l’air

Créé en 1983, en hommage à Marcel Marceau, ce rendez-vous estival enchante les amateurs et amoureux du mime, comme les professionnels, qui découvrent une programmation s’enrichissant un peu plus à chaque édition. Du 23 au 28 juillet, vingt-trois spectacles seront à l’affiche. Des rencontres, des ateliers et des stages sur l’art gestuel, accessibles à tous les publics, seront également organisés. Burlesque, danse, théâtre d’objets, performance, mime, théâtre gestuel, chacun trouvera son bonheur et sa dose de poésie à infuser…

L’imaginaire au programme

Mimos, mime et métamorphose à Périgueux
Initok et Esil © Christophe Chaumanet

L’année dernière, le MIMOS avait rassemblé près de 80 000 spectateurs qui avaient pu découvrir les quelques 250 artistes programmés. Cette année, le festival s’ouvrira avec un vertige onirique de Bernard Maciel-Les Couleurs de la Nuit pour une vidéo-projection sur les murs de la ville. 22 compagnies seront présentes dans le In, abolissant les frontières pour se retrouver sous la bannière de la créativité.

Trois créations seront au programme, dont « Initok & Esil », un théâtre visuel acrobatique proposé par la RaieManta Compagnie, le 26 et le 27 juillet, et « Blanche-Neige 2048 », un théâtre gestuel où le numérique a son mot à dire (les 27 et 28 juillet). Trois spectacles inédits en France seront également joués pendant le festival : « Pluja » de Guillem Alba et Clara Peya (Espagne), « Dr Nest », de Familie Flöz (Allemagne) et « Click, le bruit de l’âme », de Circolabile (Italie). Et en parallèle du In, une vingtaine de compagnies du Off feront de la rue leur territoire pour faire découvrir leur travail. En un mot et mille images, l’imaginaire sera roi à Périgueux dans un embarquement immédiat pour le mime.

Pour consulter la programmation complète du Festival MIMOS 

Crédit photos:  Daniel Bernal Picazo pour la Fille d’Hestia

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !

Pin It on Pinterest