Théâtrorama

Les Fables de La Fontaine

Si vos enfants vous rendent chèvre pendant les vacances et que la baby-sitter vous a posé un lapin, pas la peine de faire la politique de l’autruche ou de noyer le poisson. Plutôt que de les laisser s’ennuyer comme un rat mort, vous trouverez l’oiseau rare de vos loisirs en cherchant la petite bête… avec Les Fables de la Fontaine. Loin d’être une histoire à dormir debout, ce bestiaire a été revisité par William Mesguich, dans une mise en scène des plus… affables, en jonglant avec une fantaisie fourmillante de modernité.

« Aide-toi, le Ciel t’aidera »

Jean de La Fontaine va devoir partir à point pour satisfaire les exigences de Louis XIV, qui en fera tout un fromage si le poète ne livre pas un spectacle en vers. 24 heures chrono pour ne pas être le dindon de la farce.

les Fables de la Fontaine« Se passionner pour les Fables de la Fontaine
C’est vouloir explorer les méandres de l’âme et du cœur humain.
C’est jouer à se faire peur.
C’est aussi avoir vraiment peur.
C’est cheminer avec des lions, des rats ou des ânes comme s’ils étaient des amis d’enfance.
C’est aller sur le terrain de Tex Avery et côtoyer aussi Rembrandt ou Matisse.
C’est une invitation au monde de Lully et de Bach.
C’est nous interroger sur notre relation à l’autre, à ce qui nous entoure.
Les Fables sont éternelles et il nous faut les rendre proches. Elles nous font rire et nous émeuvent, elles nous bouleversent et nous les connaissons avec le cœur comme si nous les rêvions depuis toujours.
Côtoyons à nouveau Jean de La Fontaine pour retrouver ses personnages familiers et découvrir ceux moins connus qui berceront tous les enfants à venir pour les 300 prochaines années. »
William Mesguich

Les Fables de la Fontaine
Mise en scène: William Mesguich
Assistante à la mise en scène Charlotte Escamez Costumes Alice Touvet
Avec, en alternance William Mesguich, Mathias Maréchal, Arnaud Maillard, David Nathanson, Estelle Andrea, Marie Frémont et Rebecca Stella.
Lumière : Mathieu Courtaillier
Son:  Julien Ménard
Vidéo:  Mathieu Courtaillier et Arnaud Maillard

Durée estimée: 50 minutes

Jusqu’au 5 mars à l’Espace Paris-Plaine

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Pin It on Pinterest

Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !