Théâtrorama

Le Moustache Poésie Club tient sa Moustache Academy

Le Moustache Poésie Club fait raper l’écoleLe trio du Moustache Poésie Club embarque les enfants dans la Moustache Academy. Le quotidien d’un écolier mis en rap par des moustachus très pêchus. Décalé et bien barré, le spectacle propose une approche pédagogique au jeune public sans risquer… de les barber ! Astien Bosche, Ed Wood et Mathurin Meslay profitent d’une récréation pour nous parler de leur Moustache Academy.

Qu’est-ce qui vous a amenés dans une cour de récré ?
Le Moustache Poésie Club : On donne beaucoup d’ateliers d’écriture dans les écoles, du coup, plusieurs fois par mois on passe la même journée qu’un écolier : lever tôt, vérification du cartable, cantine à midi et surtout la récréation ! À la récré, on se lâche et on gagne enfin à l’épervier vu que maintenant on est hyper vieux…

Pourquoi avoir voulu retourner à l’école plutôt que de continuer de slammer en toute liberté ?
Ed Wood : Enfant, j’étais un peu stressé par l’école, maintenant j’y reviens avec plaisir. Comme je suis adulte, je n’ai plus peur de redoubler, des zéros en dictée et si j’ai un mot dans mon carnet, je peux moi-même le signer !

Mathurin : Je crois que j’ai raté ma scolarité. J’oubliais tout le temps ma trousse, sauf en cours de sport. Mais aller à l’école en tant qu’adulte, c’est mieux qu’aller à l’usine en tant qu’enfant.

Astien : Parce qu’elle est là, la liberté. Les enfants en disposent plus que nous dans leur façon d’écrire, c’est communicatif.

La première de Moustache Academy était le 12 octobre. Comment on réagit les enfants ? 
Le Moustache Poésie Club : À la fin de la représentation, on a demandé aux enfants s’ils avaient des questions. Une petite fille a levé la main : « pourquoi, le spectacle ne dure qu’une heure ? Ça passe trop vite ». C’est vrai que ça passe plus vite qu’une heure de problème de maths. À la fin les profs nous ont donné des bons points, quand on en aura 10, on aura une image.

Quelle est l’ambition de Moustache Academy ?
Le Moustache Poésie Club : On veut juste donner quelques clés aux enfants pour qu’ils se sentent bien à l’école. On a choisi de le faire par le biais du rap car on aime cette musique et les enfants aussi. C’est une musique qui leur parle particulièrement. On voulait un concert énergique, festif et que les enfants chantent les refrains, dans le bus du retour. Finalement la principale ambition de la Moustache Academy, c’est de rendre fou les chauffeurs de car scolaire !

Et côté parité, sans aller jusqu’à chercher la femme à barbe, est-ce qu’une présence féminine n’aurait pas été utile au sein de Moustache Academy ?
Le Moustache Poésie Club : Alors, il y a bel et bien une présence féminine et elle est indispensable au spectacle, c’est notre metteur en scène, la directrice de l’académie, Julie Chaize. On essaye aussi de montrer dans les chansons que filles et garçons doivent avoir les mêmes opportunités, les mêmes choix et ne pas se cantonner à footballeurs ou princesses…

Participez à La Moustache Academy tous les mercredis à 15h30 à la Nouvelle Seine jusqu’au 7 décembre. Les mercredis, samedis et dimanches pendant les vacances scolaires de la Toussaint.

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !

Pin It on Pinterest