Théâtrorama

Un art poétique des marionnettes qui s’animent pour des spectacles de huit heures… Le Wayang Kulit, qui est une des formes du théâtre d’ombres, reste une tradition qui fait partie du patrimoine de l’Indonésie. Un art que Karine Arslanyan, installée à Montréal et passionnée par les spectacles de rue et l’art de la marionnette, a décidé de mettre en avant à travers le projet d’un documentaire. Un 52 minutes qui nous embarquerait dans ce monde enchanteur, entre ombre et lumière. Un projet auquel vous pouvez participer pour l’aider à se réaliser !

Comment avez-vous découvert le Wayang Kulit ?
« Deux amis musiciens s’intéressaient à la musique indonésienne et avaient eux-mêmes découvert le Wayang Kulit par le biais de la musique. Un beau jour, ils m’ont demandé si je serais intéressée pour créer avec eux un spectacle d’ombres inspiré de cet art, pour le jeune public. Nous avons donc travaillé sur ce projet et réalisé le spectacle qui s’inspirait vaguement du Wayang. Je me suis alors renseignée plus profondément sur le sujet et j’ai décidé de partir faire un stage de création de marionnettes en Indonésie. Il existe très peu d’écrits ou de vidéos sur le sujet. Il était donc difficile de se faire une réelle idée de ce qu’est vraiment le Wayang avant d’avoir assisté à un spectacle. C’est une forme de représentation qu’on ne connaît pas vraiment en Occident. DSCN1178-1414536472Les spectacles durent toute la nuit et transmettent valeurs et religion, mais laissent également place à des débats d’actualité, à de l’humour… J’ai vraiment pris conscience de l’ampleur et de la profondeur de cet art en vivant au sein de la famille de mon maître, le Dalang Margi. J’ai été complètement imprégnée de cette culture pendant un mois, sans parler un mot d’indonésien et en vivant dans un petit village. Les personnes que j’ai rencontrées au cours de cette expérience m’ont donné envie de réaliser un documentaire retraçant leur histoire. La dimension extraordinaire de ces spectacles m’a également donné envie de couvrir un sujet qui le mérite. »

Comment se passe la transmission de l’art du Wayang Kulit entre marionnettistes ?
« L’art du Wayang se transmet généralement par le Dalang, maître marionnettiste, philosophe, chef d’orchestre du spectacle. La tradition se transmet généralement dans une famille de père en fils. Mais depuis quelques années, certaines universités des beaux-arts, comme celle de Yogyakarta, donne une formation de Dalang. La matière est enseignée durant quatre années à l’université. Les élèves suivent des cours de philosophie, d’histoire, de théâtre, de chant, de musique… »

Quel est l’objectif de votre documentaire ?
KarineMarionnette-1414536829« L’objectif est de tracer le portrait de quatre personnages qui participent activement à la survie de cet art :
– Le professeur d’université monsieur Kasidi, qui est le fils d’un grand Dalang et qui a créé le programme à l’université pour tenter de former des jeunes qui ne font pas forcément partie de famille de Dalang.
– Le Dalang Margi, un homme qui détient un grand savoir et, qui en dehors des spectacles, est une sorte de philosophe que les habitants du village viennent consulter.
– Elisha, une des deux seules femmes de Yogyakarta à pratiquer cet art. Une jeune fille de 20 ans pleine d’ambition.
– Et Toutoun, un jeune peintre et assembleur de marionnettes qui a tout appris par lui même. »

Des spectacles de Wayang Kulit se produisent-ils en Occident ?
« Des troupes d’Indonésie se déplacent en Europe et aux Etats-Unis pour présenter leur art. Les spectacles durent bien sûr moins longtemps. Il y a en France, une jeune fille qui est partie plusieurs fois en formation pour apprendre cet art. Sa compagnie s’appelle Jeux de vilains. Aux Etats-Unis, proche de San Francisco un couple d’américains donne des formations. »

Wayang Kulit ou le théâtre d’ombres indonésien
Pour participer à la campagne sur le site de Kisskissbankbank

Vous pourriez aimer çà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Pin It on Pinterest

Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !