Théâtrorama

La Fédération Nationale des Compagnies de théâtre Amateur et d’Animation (FNCTA) regroupe plus de 20 000 comédiens et propose un accompagnement qui participe à l’essor des projets des compagnies de théâtre amateur. Le président de la FNCTA, Patrick Schoenstein, revient sur les actions de la Fédération.

PatrickSchoensteinQuel est le rôle de la FNCTA ?
« La Fédération accompagne les compagnies de théâtre amateur. Elle prend en compte les spécificités du théâtre amateur et défend les droits des amateurs. La FNCTA est là pour faciliter la pratique du théâtre amateur en proposant des cycles de formation, en tissant un réseau de connaissance lors des rencontres et des festivals et en diffusant l’information grâce aux centres de ressources. »

Comment fonctionne la Fédération ?

« Il n’y a pas d’adhésion individuelle. La FNCTA est réservée aux compagnies. Notre but n’est pas d’encourager une pratique ponctuelle individuelle mais d’inscrire le théâtre amateur sur le long terme dans la vie sociale. La Fédération est répartie en Unions Régionales et en Comités Départementaux. Une organisation géographique qui permet de cibler les demandes spécifiques des adhérents sur le terrain. »

A quelle occasion a-t-elle été créée ?
« La FNCTA est centenaire depuis 2007 ! Elle a été constituée par des compagnies de l’est de la France et s’appelait à l’époque la FISTA (Fédération Internationale des Sociétés Théâtrales d’Amateurs). Le théâtre amateur s’est organisé non seulement en France mais aussi en Europe et dans le monde avec la création en 1952 notamment de l’AITA (Association Internationale de Théâtre Amateur). La FNCTA travaille en partenariat avec l’AITA pour l’organisation des différents festivals. »

Quelles sont les actions de l’association ?
« La FNCTA est présente sur le terrain pour répondre aux spécificités de chaque compagnie. L’objectif pour la saison à venir est de multiplier les projets par famille culturelle. Par exemple 150 compagnies sont très en pointe sur le répertoire contemporain. La Fédération va donc leur apporter des réponses adaptées. Elle œuvre pour faciliter la création de projets de qualité. Son accompagnement est aussi pédagogique en proposant des ateliers et des stages qui visent à former les compagnies sur toutes les facettes la création théâtrale. »

Quel est le rôle du réseau de relais jeune ?
« La FNCTA essaie de faire prendre conscience aux jeunes qui font du théâtre qu’ils ne sont pas obligés de se contenter de suivre un atelier. Ils peuvent monter des projets avec notre soutien. Le réseau relais jeune favorise le développement de troupes de jeunes comédiens amateurs. La FNCTA coordonne un « festival national jeunes » tous les deux ans. »

Quels sont les principaux évènements qu’organise la FNCTA ?
« Nous organisons plusieurs grandes manifestations nationales. Le prix du Masque d’or, qui se tient tous les quatre ans, récompense les quatre meilleurs spectacles de théâtre amateur. Le Grand Prix Charles Dullin, à Aix-les-Bains, organisé en alternance avec le Masque d’or, distingue les meilleurs spectacles de théâtre amateur. La prochaine édition se déroulera les 29, 30 et 31 octobre. Nous coordonnons également le Festival National de Théâtre Amateur de Narbonne, sur dix jours en juillet, et le Festival national de théâtre contemporain amateur de Châtillon-sur-Chalaronne qui donne la parole aux auteurs contemporains et aux compagnies spécialisées dans la création contemporaine. Sans oublier le Festival international de l’Humour en poche à Villers-lès-Nancy, tous les trois ans. »

Quelles sont les principales demandes de vos adhérents ?
« Qu’on leur offre la possibilité de jouer ! Les compagnies amateurs font du théâtre. Leur objectif est de produire des spectacle et la FNCTA est là pour les aider à réaliser leur projet et à offrir au public des pièces de qualité. »

Quel est le poids du théâtre amateur en France ?
« Il est difficile de faire une estimation faute de chiffres précis. 2500 compagnies ont adhéré à la FNCTA. Il y a actuellement 8000 compagnies de théâtre amateur en France. Le théâtre amateur représente une activité culturelle de premier plan dans les villes de 3000 à 4000 habitants. Il est très bien implanté dans la région Rhône Alpes, l’Ouest et le PACA. Le théâtre amateur a plus de mal à se développer dans les métropoles qu’en province, faute de structures et d’organisation adaptées. »

Est-ce qu’il y a une augmentation croissante du théâtre amateur ?
« Depuis douze ou treize ans, on observe une expansion du théâtre amateur. Cinquante compagnies sont créées tous les ans. »

Qu’est ce qui suscite un tel engouement ?
« Le théâtre amateur renforce la cohésion sociale et familiale. Nous avons observé que très peu personnes se trouvent dans des situations de chômage longue durée ou d’isolement parmi celles qui pratiquent le théâtre amateur. Jouer devient une façon de s’affirmer. »

Pour en savoir plus…Le site de la FNCTA

Vous pourriez aimer çà


  1. chercheuse en critique theatrale . interessante aux theatres des jeunes. desirant participer a vos colloques concernant des recherches sur le theatre des jeunes arabes et du gol.
    watfa enseignante universitaire -universite libanaise

    dr.watfa hamadi / Répondre
  2. votre projet est tres interessant j.aime bien que les tropes desjeunes arabes participent a votre festival

    dr.watfa hamadi / Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Pin It on Pinterest

Théâtrorama

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir plus d'actualités et profitez de nos invitations

Votre abonnement est enregistré avec succès !